pacotille


pacotille

pacotille [ pakɔtij ] n. f.
• 1711; esp. pacotilla, de la famille de paquet
1Vx Ballot de marchandises que l'équipage d'un navire pouvait transporter avec lui sans payer de fret.
2(1759) Anciennt Assortiment de marchandises, de menus objets, destinés au commerce en pays lointains. verroterie.
3(1835) Mod. Marchandises de mauvaise qualité, de peu de valeur. camelote. C'est de la pacotille !
♢ DE PACOTILLE : de très mauvaise qualité, sans valeur. Bijoux de pacotille. 2. toc . Fig. Un héroïsme de pacotille.

pacotille nom féminin (espagnol pacotilla, de paca, ballot) Autrefois, petit lot de marchandises à vendre que pouvaient embarquer, sans payer de fret, les gens de l'équipage ou les passagers. Marchandises sans grande valeur : Vendre de la pacotille sur les marchés.pacotille (expressions) nom féminin (espagnol pacotilla, de paca, ballot) De pacotille, de peu de valeur, de qualité médiocre.

pacotille
n. f.
d1./d Anc. Assortiment de verroteries et de marchandises diverses qui étaient destinées au troc avec les pays d'Afrique et d'Orient.
d2./d Mod., péjor. Marchandise de peu de valeur.
|| De pacotille: sans valeur; de mauvaise qualité. Une montre de pacotille.
Factice. Un exotisme de pacotille.

⇒PACOTILLE, subst. fém.
A.HIST. DU DR. MAR. ,,Marchandise qui, ne payant pas de fret, était embarquée par le capitaine, les hommes d'équipage ou les passagers, dans le but de faire du commerce pour leur propre compte`` (GRUSS 1978). Les matelots étalaient leurs pacotilles au pied des palmistes: une forêt muette et solitaire se changeait, une fois l'an, en un marché bruyant et peuplé (CHATEAUBR., Mém., t.2, 1848, p.655).
B.P.ext.
1. Assortiment de marchandises destinées à l'échange, au commerce outre-mer ou dans les pays lointains. Pacotille de bimbeloterie. Dans nos pacotilles d'objets pour échanges avec les sauvages, il y en avait une grande quantité [de parapluies], presque autant que des colliers de chiens (A. DAUDET, Port-Tarascon, 1890, p.156). Ils ont dû replier leur pacotille, mais, dans les barques qui les remmèneront, étalent encore à bout de bras les toiles blanches (GIDE, Journal, 1938, p.1296).
P.méton. Ce commerce lui-même. Il avait commencé par être dans le commerce, faisant la pacotille, puis prisonnier à Londres, puis copiste (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t.3, 1850, p.213).
2. Une certaine quantité d'objets quelconques. Quand un village est brûlé, les Fang (...) rient des écorces qui brûlent et des cases qui flambent, pourvu qu'ils aient eu le temps de mettre à l'abri leurs caisses et leur pacotille (BRUNHES, Géogr. hum., 1942, p.267).
P.métaph. C'était une sorte de placement de bonnes oeuvres qu'il effectuait sur la tête de son jeune frère; c'était une pacotille de bonnes actions qu'il voulait lui amasser d'avance (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p.176).
C.Péj. Marchandise de qualité inférieure ou de peu de valeur. Synon. camelote. Le rat y a joint une montre en or, grande comme une pièce de quarante francs qu'un imbécile lui a donnée et qui ne va pas: —«C'est de la pacotille, comme ce qu'il a eu!» (BALZAC, Illus. perdues, 1843, p.674). On est harcelé par une cohue de petits marchands de toutes les pacotilles: pinces à cravate, tire-chaussette, scapulaires et médailles bénites, briquets et mèches d'amadou, lunettes noires, billets de loterie, cacahuètes, crevettes roses (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p.323):
1. Les artisans d'art espèrent voir se développer l'éducation artistique dans l'enseignement de façon à influer sur le goût de la clientèle future qui, dans son ensemble, ou bien est incapable de distinguer un objet de goût d'une pacotille vulgaire, ou bien, lorsqu'elle se targue de quelques connaissances, se réfugie douillettement dans le passé.
ROBERT, Artis., 1966, p.120.
Faire pacotille. Synon. faire toc (fam.). Son fond d'un chaud brun-rouge est parsemé de paillettes d'or d'un surprenant effet mais qui fait un peu pacotille (METTA, Pierres préc., 1960, p.90).
P.métaph. Écartons ce qu'a de frivole, et partant d'éphémère, un mouvement qui se traduit, à l'étage inférieur, par une littérature commerciale, une pacotille périssable d'histoires ou de scénarios romanesques (WEILL, Judaïsme, 1931, p.6):
2. Don Quichotte célébrant les mérites de sa Dulcinée, ne devait guère sembler, j'imagine, beaucoup plus extravagant à Sancho, que je ne devais le paraître à mes étudiants hongrois, quand je déballais devant eux ma pacotille intellectuelle...
THARAUD, Qd Israël est roi, 1921, p.8.
De pacotille, loc. adj. [Appliqué à une chose] Sans valeur. Un somptueux tir de foire, en miettes, c'est Venise le jour. La nuit, elle est une négresse amoureuse, morte au bain avec ses bijoux de pacotille (COCTEAU, Gd écart, 1923, p.13):
3. ... la maison entière était un bazar; tous les étages étaient encombrés d'objets de pacotille, de marchandises hétéroclites, d'articles de bric-à-brac. Le propriétaire paraissait fier de ce magnifique assortiment.
REYBAUD, J. Paturot, 1842, p.426.
Au fig. Bonheur de pacotille; érudition de pacotille. Le vieux Bob me parut effrayant, farouche, factice comme un vieux cabot, avec sa gaieté en fer-blanc et sa science de pacotille (G. LEROUX, Parfum, 1908, p.64):
4. La chaleur du jour m'obligea à prendre le tramway qui passait par la rue de la plage, et je m'efforçais (...) de ne pas regarder le luxe de pacotille des constructions qui se développaient devant moi et entre lesquelles la villa d'Elstir était peut-être la plus somptueusement laide...
PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p.833.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1. 1711 «petite quantité de marchandises que les officiers, matelots ou passagers d'un navire avaient le droit d'emporter avec eux pour en faire commerce» (Déclaration du capitaine du Saint-Jean-Baptiste de Marseille [le corsaire Doublet] in Journal du Corsaire Jean Doublet de Honfleur, appendice, éd. Ch. Bréard, p.289 ds ARV., p.378); 2. 1759 «marchandises destinées à l'échange ou à la vente en pays lointains» (RICH.); 3. 1767 désigne un ensemble d'objets quelconques qu'on emporte avec soi (VOLTAIRE, Lettre au duc de Richelieu, mai ds LITTRÉ); 4. 1827 au fig. de pacotille «de qualité médiocre» (HUGO, Préf. Cromwell, p.32: Des idées d'emprunt vêtues d'images de pacotille). Prob. empr. à l'esp. pacotilla bien que ce mot ne semble att. en esp. que dep. fin XVIIIe-déb. XIXe s. (F. L. DE MORATIN) et que sa dér. à partir de paquete (empr. au fr. paquet) ne s'explique pas clairement (v. COR.-PASC.). Fréq. abs. littér.:85.
DÉR. Pacotilleur, subst. masc. a) Vx. Celui qui fait un commerce de pacotille. Il peignit des sujets de sainteté qu'il vendit aux pacotilleurs en assez grand nombre à Séville, qui faisaient ce commerce avec les Indes (GAUTIER, Guide Louvre, 1872, p.284). b) Celui qui fabrique ou vend des objets de mauvaise qualité. Évidemment ni Maradan, ni les Treuttel et Wurtz, ni Doguereau n'ont imprimé ce roman-là, dit Lousteau (...). Ce sera quelque pacotilleur du quai (BALZAC, Muse départ., 1844, p.151). Saint-Victor ne tarit pas sur le talent du banal sculpteur de cela, de Carrier-Belleuse, ce pacotilleur du XVIIIe siècle, qui n'a fait là absolument que faire un faux Clodion (GONCOURT, Journal, 1867, p.348). []. 1res attest. 1724 sens supra a (Arrêt en Règlement du Conseil Souverain, 18 mai in DURAND-MOLARD, Code de la Martinique, t.1, p.222 ds ARV., p.378), 1844 sens supra b (BALZAC, loc. cit.); de pacotille, suff. -eur2.

pacotille [pakɔtij] n. f.
ÉTYM. 1711; empr. esp. pacotilla, de la famille de paquet.
1 Vx. Ballot de marchandises que le capitaine et les membres de l'équipage d'un navire pouvaient transporter avec eux, sans payer de fret, afin de les revendre à leur profit.
2 (1759). Anciennt. Assortiment de marchandises destinées à l'échange, au commerce en pays lointains. Verroterie (→ Indispensable, cit. 5).Ce commerce lui-même. || Faire de la pacotille.
0 Je ne m'étonne plus qu'il me demande de quoi faire une pacotille pour les Indes ! s'écria Cérizet.
Balzac, Splendeurs et Misères des courtisanes, Pl., t. V, p. 788.
3 (1835). Mod. Marchandises de mauvaise qualité, de peu de valeur. Camelote (cit. 2).
… de pacotille : de très mauvaise qualité, sans valeur. || Matériel de pacotille.Fig. || Héroïsme de pacotille.
DÉR. Pacotiller, pacotilleur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pacotille — Pacotille, Waaren, welche die Seeoffiziere, Schiffer u. Matrosen mit an Bord nehmen dürfen, um sie an dem Ausladungsorte zu verkaufen; daher Pacotillehandel …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Pacotille — Pacotille, s. Pakotille …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Pacotille — (frz., spr. tíj) Beilast, Vertrag, nach welchem sich Seeleute verpflichten, fremde Waren in ihren Kojen, ohne daß dafür Fracht gezahlt wird, mitzunehmen, um sie überseeisch zu veräußern …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Pacotille — Pacotille, frz., Waaren, welche Kapitän und Mannschaft eines Schiffes an Bord nehmen und an dem Landungsplatze verkaufen dürfen (P.handel) …   Herders Conversations-Lexikon

  • pacotille — (pa ko ti ll , ll mouillées, et non pa ko ti ye) s. f. 1°   Primitivement, petit ballot de marchandises, que chaque marin embarqué avait le droit de porter avec lui, sans en payer le fret à l armateur, JAL. 2°   Aujourd hui, certaines parties de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PACOTILLE — s. f. (On mouille les deux L.) Il se dit proprement d Une certaine quantité de marchandises, qu il est permis à ceux qui s embarquent sur un vaisseau, comme officiers, matelots, gens de l équipage ou passagers, d emporter avec eux, afin d en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Pacotille — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Pacotille », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) La pacotille est une marchandise sans grande …   Wikipédia en Français

  • PACOTILLE — n. f. Il désignait une Certaine quantité de marchandises, qu’il était permis à ceux qui s’embarquaient sur un vaisseau, comme officiers, matelots, gens de l’équipage ou passagers, d’emporter avec eux, afin d’en faire commerce pour leur propre… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • pacotille — nf. brikôla <bricole> (pris au sens générique) (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • De pacotille — ● De pacotille de peu de valeur, de qualité médiocre …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.